Craquez pour une selle confort

Moto 1200 GS

Vous amenez votre douce comme passagère sur la moto, mais avez-vous pensé à son confort et au vôtre ? Quoi de mieux que d’avoir, non seulement une belle selle, mais également, le fin du fin, une selle confortable pour vos popotins.

Il n’y a pas photo. Pour la deuxième fois, nous allons voir Jean-Marc BRIANT à BARBY (73), LE spécialiste des selles sur mesures pour vous et votre machine. Il ne travaille exclusivement qu’avec du bultex et pas du gel. Nous sentons la différence.

Pour démarrer, diagnostic physique obligatoire et l’on ne triche pas. Votre taille, votre poids et celui de votre passagère n’auront plus de secret pour Gwladys qui va créer votre selle. Il faut choisir les coloris souhaités. L’assortiment est vaste et l’on fait selon ses envies, ses goûts et même en fonction de la couleur de sa moto. Cette année, nous avons droit aux nouveaux modèles Racing. Choix des matériaux, des couleurs des liserés et des surpiqûres ; Gwladys fait un bilan complet de nos souhaits avant l’exécution de la commande.

 

Découpe mousse pour selle moto

 

L’atelier se transforme alors en fourmilière. Ici, tout le monde travaille dans la joie et la bonne humeur. Pas de cachotteries, nous sommes là et nous pouvons être curieux, intéressés et poser toutes les questions sur les opérations qui se déroulent sous notre regard attentif. On enlève l’ancienne garniture de la selle et l’on met la mousse à nu. On ponce, on coupe, on taille, on ajuste. Le ciseau électrique, la ponceuse, et le pistolet à colle entrent en mouvement dans un ballet incessant et bien orchestré. On remplace une partie de la mousse par du bultex, on rajoute encore une couche de mousse différente, on galbe, on retaille, et on peaufine,… jusqu’à atteindre la perfection.

Les selles doivent être creusées pour épouser parfaitement la forme de notre illustre postérieur. Nous devons nous sentir bien, c’est le maître mot. Les essais sont essentiels et permettent de faire des retouches si nécessaires pour améliorer encore le confort. Option supplémentaire, il est possible de faire installer un système chauffant. C’est peut-être l’occasion de le faire, puisque la selle est en cours de préparation. Nous hésitons et finalement, nous sautons le pas. Le coût du dispositif est accessible à toutes les bourses. Et puis, un petit confort de plus par mauvais temps, ce n’est pas du superflu, surtout à nos âges. Il faut également couper le PVC selon les gabarits correspondant au modèle de la moto. Rajouter une mince couche de mousse est indispensable pour le renfort, et ensuite coudre l’ensemble avant montage.

 

Jean-Marc Briant Sellier pour moto

 

Jean-Marc entre dans la danse. C’est le Maître de la machine à coudre, le Chef sellier. Il n’y a plus de secret pour lui et tout doit être impeccable. Un petit pli et hop, il découd pour refaire des coutures parfaites. Ici, pas d’à-peu-près. Il pique, réunit les différents morceaux, change de fil de couleur et coupe ; c’est rapide et efficace. Chapeau bas!  Tout s’assemble comme par magie. Le revêtement de la selle prend forme et nous commençons à imaginer le résultat final qui se profile. Après avoir ajouté une protection, Gwladys va ensuite ajuster le revêtement sur la mousse. Il faut le chauffer pour pouvoir l’appliquer très précisément. Il convient de l’étirer pour que les coutures et les liserés s’adaptent exactement au contour de la selle. Ensuite, il faut agrafer pour maintenir définitivement le tout en place. Fastoche !

Et voilà, en moins de trois heures, le tour est joué. Le moment de vérité est arrivé. Les selles sont ajustées sur la moto et là ; c’est gagné, c’est parfait et c’est beau. Le noir de la selle se marie avec la couleur de la GS, le rouge des liserés donne du peps, le gris des surpiqûres rappelle l’alu des parties latérales. Le petit dosseret assorti fixé sur le top case termine l’ensemble. Nous sommes plus que contents, nous sommes heureux, car notre moto ainsi parée correspond  totalement à nos souhaits. Et hop, sur les conseils de Jean-Marc, rendez-vous est pris chez BMW pour terminer le branchement final de la selle chauffante. Ni une, ni deux, nous voilà partis dès le lendemain à Seynod. Le montage après contact est installé. De cette façon, si l’on oublie d’arrêter la chauffe, il n’y aura pas de mauvaise surprise avec la batterie. Il fait un peu froid en soirée pour rentrer sur Chambéry et c’est l’occasion de tester notre nouveau gadget. Nous apprécions vraiment ce supplément de confort auquel nous ne sommes pas habitués. Sincèrement, c’est tout simplement génial!

Alors, un conseil, il ne faut pas hésiter. Jean-Marc et toute son équipe sont non seulement de très bons conseils, mais d’excellents professionnels. C’est sans doute un des meilleurs rapports qualité/prix du marché. Si vous ne pouvez venir à son atelier, vous pouvez lui envoyer votre selle. En tout cas, nous sommes ravis et le résultat est à la hauteur de nos attentes.

Comme on dit par chez nous C’est du très bel ouvrage ! Bravo!

Laisser un commentaire

Voir également

Le Driving Creek Railway : un chemin de fer pas comme les autres.

Au commencement, c’est l’histoire d’un rêve complètement fou, celui de B…