La magie d’Anima Mundi à Palerme.

Anima mundi Jardin botanique Palerme

Vous vous posez sans doute la question : mais qu’est-ce que c’est Anima Mundi ? On vous met sur la voie. Si on vous dit les carrières de Lumière aux Baux de Provence ou  la fête des Lumières à Lyon, vous y êtes ? Bienvenue au jardin Botanique de Palerme pour une expérience immersive permettant de découvrir les secrets cachés au coucher du soleil parmi les troncs, les feuillages et les plantes exotiques. Laissez-vous transporter dans un univers imaginaire tout en lumières, peuplé d’être fantastiques à ravir les petits et les grands.

Le jardin botanique et Anima Mundi.

Immense patrimoine végétal, le jardin botanique recèle des arbres et des essences venus de tous les endroits de la planète. C’est d’une richesse et d’une biodiversité inestimable. Ce que vous ne savez pas en revanche, c’est qu’après sa fermeture au public et dès la nuit venue, ce parc peuplé d’êtres de lumière s’anime et nous livre une histoire. Anima Mundi nous attend. Nous suivons notre ami le djinn, génie et âme du système végétal dans son voyage pour sauver ses amis du danger du réchauffement climatique. Il s’agit de leur survie et par là-même de la nôtre. L’objectif est de favoriser une conscience écologique chez les visiteurs et de les sensibiliser au respect de la nature.

Un parcours haut en couleurs.

Anima mundi jardin botanique de Palerme

Pour donner vie à ces itinéraires nocturnes au milieu des allées du parc, une grande installation multimédia s’anime à chaque séance. Nous suivons un cheminement jalonné d’animations, de projections de décors, d’hologrammes et d’illuminations artistiques multiples. Nous sommes immergés dans une expérience unique au contact de l’âme du monde et n’avons de cesse d’ouvrir grands les yeux et les oreilles. Les arbres vibrent au son de la musique, le feuillage pulse sont les faisceaux éblouissants de couleurs et tout ce décor nous entoure d’un habit de lumière. Alors, la magie opère et nous hypnotise.

Entrons dans ce lieu fantastique.

Jardin botanique Palerme

Pour vivre cette aventure extraordinaire, nous franchissons la porte du monde. Passé ce portail, une allée lumineuse nous tend les bras. Notre guide est là et nous montre le chemin. Sylvie est un peu distraite et dans la pénombre met les pieds dans le plat, ou plutôt dans  une flaque d’eau. La veille, il est tombé une radée mémorable et les sentiers du jardin botanique en gardent quelques souvenirs. Il faut ouvrir l’œil, à défaut d’eau, le sol est un peu inégal par endroits.

Un voyage visuel et sonore.

La clairière des racines volantes.

Anima mundi jardin botanique Palerme

C’est dans le grand ficus macrophylla, un vieux pépère de 150 ans, symbole du jardin botanique que vit un petit démon. Son royaume : les racines et les multiples troncs de cet arbre. Il évolue parmi les branches et se joue des visiteurs en disparaissant aussi vite qu’il apparait. Pas vu, pas pris ! La musique et les couleurs nous envoutent de bout en bout dans un rythme trépidant que l’on n’a pas envie de quitter.

Le marais de Nelumbo.

Anima mundi Jardin botanique Palerme

Notre attraction préférée. C’est derrière un grand bassin indien de fleurs de lotus que se trouve le royaume de Kurma la tortue. Elle est précieuse notre petite tortue puisqu’elle doit aider à remettre de l’ordre dans l’âme du monde. Les lumières multicolores jouent dans le feuillage, des fleurs magnifiques éclosent dans les arbres et se reflètent dans le bassin. Tout le monde est sous le charme de cet ensemble incroyablement poétique et fascinant.

L’arbre du monde.

Anima mundi jardin botanique de Palerme

Cette animation nous montre que les êtres peuplant la planète sont tous interdépendants les uns des autres. Pour illustrer cette affirmation, ce sont les enfants qui sont mis à contribution. Ils sont deux, placés devant un écran géant et l’arbre du monde s’anime et explose au rythme de leurs mouvements. Lents ou rapides, ce sont des flèches, des éclairs ou des rubans de lumière qui apparaissent, bougent et se mélangent à la cadence de leurs bras. Les gamins sont à fond et livrent au public une œuvre unique de leur cru.

Une réussite.

Les lasers nous en font voir de toutes les couleurs pendant une heure environ, riche d’émotion. Le temps passe vite, trop vite à notre goût. Les petits subjugués tendent les mains vers les lucioles pour les attraper et les grands pris dans ce maelstrom phénoménal sont admiratifs. Anima Mundi nous transporte dans des tableaux féériques que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Charger plus dans Italie

Laisser un commentaire

Voir également

Se perdre dans les jardins de Marqueyssac.

Pour découvrir les jardins de Marqueyssac, direction le Périgord noir, au cœur de la Dordo…