Koh Phi Phi, côté pile ou côté face ?

Koh Phi Phi bateaux

Au départ, ce n’est pas notre premier choix puisque nous voulons aller à Koh Yao Noi, moins connue et plus paisible. Mais des contraintes de transport nous conduisent à changer nos plans à la dernière minute. C’est ainsi que nous arrivons au port de Phuket où les ferries font les navettes pour Koh Phi Phi. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a foule en partance pour cette île très prisée. A bord, il y a essentiellement des jeunes qui commencent déjà à faire la fête et l’ambiance est très décontractée. Le ton est donné.

L’arrivée.

Nous débarquons sur le quai dans une atmosphère complètement électrique. A croire que tout le monde s’est donné rendez-vous ici. C’est un chassé-croisé permanent entre les piétons et les porteurs des hôtels. Tout est bruyant et chaotique. Ici, les tuit-tuits  sonores et insistants des coursiers remplacent les klaxons et demandent aux piétons de se garer vite fait pour passer. Ils sont au boulot et sont pressés. Heureusement, notre hôtel est à l’écart du centre et nous retrouvons un peu de tranquillité après la frénésie qui nous tombe dessus depuis notre arrivée.

Le côté pile qu’on adore.

Koh Phi Phi boats

Koh Phi Phi Island Thaïland

Waouh, c’est magnifique ! Et c’est même beaucoup plus, c’est littéralement paradisiaque. Vous pensez qu’on exagère ? Pas du tout, nous sommes face à un vrai décor de carte postale et c’est magique. C’est un dépaysement total haut en couleurs et forcément nous sommes sous le charme. Voyons un peu : une eau turquoise, du sable blanc fin, une luminosité et des couleurs fantastiques. Le rêve quoi ! Le soir, le port retrouve son calme et les bateaux sont alignés en rang d’oignons en attendant sagement les touristes du lendemain. Nous longeons tranquillement le bord de mer en nous éloignant de plus en plus du centre pour trouver un endroit où souper en toute quiétude. Le soleil décline à l’horizon et offre des panoramas extraordinaires que l’on n’est pas près d’oublier. Que va-t-on découvrir demain ?

Qu’y a-t-il à voir sur l’île ?

Koh Phi Phi est bien connue pour la plongée sous-marine et la découverte de ses fonds marins. Mais ce n’est pas notre truc. Nous suivons alors les conseils d’un Français et partons vers la plage du Viking, plus éloignée du centre, mais plus tranquille et moins fréquentée des touristes. Il faut alors prendre son courage à deux mains pour aller jusqu’à View Point pour avoir une vue imprenable sur l’île. Mais avant, nous profitons de la baignade sur une plage de rêve et un peu de farniente avant d’entamer la balade proposée. Notre pote à quatre pattes ; un magnifique chat siamois vient squatter notre drap de bain et manger notre gâteau à la noix de coco comme s’il était chez lui. Il est relax et s’étale sans gêne près de nous un grand moment avant de se taper l’incruste ailleurs.

Direction View Point.

On démarre fort avec un sentier assez raide partant de la plage au milieu d’une végétation luxuriante. Le paysage alentour n’est pas vraiment des plus attrayants ; des détritus traînent un peu partout, des poules sont en goguette et quelques habitations sont perdues dans l’arrière-pays. Pourtant, nous tombons par hasard sur une superbe sculpture, au milieu de nulle part et cela nous réconforte. Nous montons au milieu de la pampa (c’est plutôt la jungle à vrai dire) un long moment dans une chaleur infernale. Les chemins parfois bien défoncés rendent la grimpette ardue. Pourvu qu’il n’y ait pas de serpents car les abords sont fouillis. Arrivés à la plate-forme nous découvrons alors une vue imprenable sur l’île et apercevons d’en haut, une partie qui est interdite au tourisme. N’oubliez pas votre porte-monnaie car l’accès aux trois plates-formes est payant.

Nous redescendons par la route jusqu’au cœur de la ville en croisant quelques promeneurs. Pour autant, ce n’est pas plus facile que le chemin emprunté en montant, sauf peut-être, que l’on ne se tord pas les pieds dans les ornières.

Le côté face qui nous fait fuir.

Tout le centre ville est envahi de touristes, ça bouge et ça remue dans tous les sens et ce n’est pas de tout repos. Les bars déversent leurs décibels et leurs lumières à tout va, les restaurants vantent leurs cartes et font de la retape pour attirer les clients dans leurs salles, les nombreux magasins de souvenirs proposent tous les mêmes produits. Il y a même un Mac Do adapté pour faire couleur locale. Il faut jouer des coudes dans ces petites ruelles où déambule un nombre impressionnant de personnes. Toute la jeunesse enthousiaste est là, l’ambiance est festive et le verbe haut pour essayer de s’entendre.

Apéro dans les seaux.

Koh Phi Phi cocktail seau

Une foultitude de cocktails pas chers est proposée carrément dans des seaux avec les produits prêts à l’emploi. Ils sont disponibles à chaque coin de rue avec de la glace gratuite. Beaucoup se baladent avec leur seau à la main et sirotent leur préparation presque machinalement. Pour l’avoir vu ailleurs en Thaïlande, JP nous en avait parlé, mais pour nous, c’est une première. En tout cas, ce n’est pas comme ça que nous aimons boire un cocktail. Quel décalage ! Il y a du bruit, beaucoup trop à notre goût et nous en sommes perturbés. Et quand ce n’est pas dans les rues, on fait la fête à tue-tête sur des bateaux où les lumières clignotent au rythme de la musique jusqu’au matin.

Nous passons deux soirées et une journée complète sur Koh Phi Phi et cela nous suffit. Trop de monde, trop de bruit et trop de frénésie, cela n’est pas pour nous. Peut-être avons-nous pris un coup de vieux finalement ?  Du coup, on se demande ce que nous réserve sa voisine Koh Lanta.

Charger plus dans Thaïlande

Laisser un commentaire

Voir également

Chasser les aurores boréales en Laponie.

Quand on vient en Laponie finlandaise, le rêve suprême, c’est bien sûr l’observation des a…