Flânerie sur les marchés de Chiang Mai.

Chiang Mai marché

Les marchés sont de véritables passages obligés et ceux de Chiang Mai ne font pas exception à la règle. Elle peut se glorifier d’en posséder plusieurs et pas de moindres, que ce soit de jour comme de nuit. Comme on adore chiner quelques souvenirs à rapporter, il n’y a rien de mieux que d’aller y musarder pour débusquer le cadeau idéal à offrir à notre retour. Mais attention, ces marchés ne se valent pas tous.

Le Night Bazaar.

Chiang Mai night bazaar

Bof ! Celui-là ne nous laisse pas un souvenir impérissable. Ce marché de nuit est le premier que nous faisons à notre arrivée dans la ville. Il propose de nombreux produits d’artisanat, vêtements ou autres articles made in China. Cela n’a pas beaucoup d’intérêt. La qualité laisse un peu à désirer et est à la hauteur des prix bas auxquels ils sont vendus. Alors, ceci explique peut-être cela.

Le miam.

Chiang Mai marché

C’est le point fort de ce marché avec les espaces réservés à la restauration. C’est un dominateur commun pour tous les marchés thaïs. Le principe est très simple. On choisit parmi les stands les plats que l’on souhaite et on s’installe là où il y a de la place. A la bonne franquette. Dès que c’est prêt, on va chercher sa commande et on consomme sur place. Il y a de l’animation et la cuisine est excellente. Et puis, souper sous les lampions, c’est quelque chose de très sympa et de très plaisant.

Le marché de Warorot dans le quartier chinois.

Une vraie caverne d’Ali Baba.

Chiang Mai Warorot market

Il y a de tout sur deux niveaux. Ici, on croise peu de touristes, ce sont surtout des locaux qui viennent y faire quotidiennement leurs courses. On se régale par la diversité des articles, des couleurs et des senteurs tout autour de nous. Au rez-de chaussée, ce sont les produits de bouche comme l’épicerie, la viande, les légumes, les fruits frais, les épices, …. Au premier étage, on trouve les vêtements de ville, de sport, les chaussures, les sacs, le bazar…. N’en jetez plus, c’est complètement dingue, il y en a partout ! Et les prix sont aussi sympas que l’ambiance qui règne à cet endroit.

La tuile.

On espère tous que cela ne nous arrivera pas et un jour pas comme les autres, bim, ça nous tombe dessus. Au premier étage justement, il y a des toilettes gardées par sa Dame pipi qui contrôle bien que vous mettez votre obole dans la boîte. Nous y faisons un petit arrêt. Après avoir flâné encore un peu dans le marché, nous prenons tranquillement le chemin du retour à l’hôtel. D’un seul coup, Bernard s’arrête net, Où est ma sacoche ? On réfléchit à toute vitesse. Hé oui, Loulou, tu ne l’aurais pas laissée dans les WC, par hasard ? On refait le trajet à l’envers, au pas de course jusqu’au marché.

Ouf !

On ne vous l’a pas encore dit, mais là-dedans, c’est un vrai labyrinthe. Tu sais où tu rentres, sans savoir ensuite où tu es, surtout lorsque c’est la première fois que tu viens. Pas simple de s’y retrouver. Tous les stands se ressemblent. On tourne, on vire et on se prend un coup de chaud. C’est bon, on monte les escaliers vitesse grand V pour rejoindre les toilettes. La sacoche est posée sur une table et un policier feuillette le passeport de Bernard. Il nous voit arriver essoufflés, et comprend tout de suite. Après contrôle, il ne manque rien. Tout est là. Nous remercions tout le monde et voulons  glisser quelques billets dans la fameuse boîte. Malgré notre insistance, rien n’y fait. Et quand un policier dit non, même avec le sourire, c’est non.

Le marché aux fleurs.

Chiang Mai marché aux fleurs

Ce n’est pas très loin du marché Warorot et forcément, on dessus sans vraiment le chercher. Des fleurs, encore et encore dans une débauche de couleurs. Cela va des compositions florales sophistiquées aux fleurs coupées, aux colliers de jasmin et autres arrangements plus simples pour les offrandes. Fleurs de lotus, œillets, orchidées ou roses de toutes les teintes. OK, ce n’est pas le marché aux fleurs de Bangkok, mais il mérite quand même le coup d’œil. On voudrait une pleine brassée de ces fleurs magnifiques. Du coup, c’est un peu frustrant de ne rien acheter.

L’incontournable marché du dimanche.

Le Sunday Walking Street.

Il est immense et couvre toute la route Ratchadamnoen et quelques rues perpendiculaires jusqu’à la porte Thapae couvrant ainsi plus d’un kilomètre. Hé oui, on marche pour le faire en entier, dans un sens, puis dans l’autre. Il démarre vers 18 heures et se poursuit  jusqu’à minuit. Ce marché populaire du dimanche offre plus de produits de qualité en artisanat local que celui du samedi se déroulant au sud de la ville. Forcément, il y a un monde fou dans les allées.

Qu’y trouve-t-on ?

Chaing Mai sunday walking street

Bijoux, cuirs, vêtements, peintures, objets laqués ou autres goodies font le bonheur des touristes en quête de l’objet rare. Les marchands locaux présentent leurs créations originales et authentiques en tous genres, de belle facture. Même les temples ouvrent leurs portes et les stands fleurissent à leurs abords. Il y a tellement de choses qu’on ne sait plus à la fin où on a vu l’article qui nous a tapé dans l’œil. On le retrouve parfois, mais ce n’est pas garanti. Alors, maintenant, si on aime quelque chose, on l’achète tout de suite. N’oubliez pas le marchandage, cela fait partie des us et coutumes, mais toujours avec le sourire.

La cuisine de rue.

Chiang Mai nourriture de rue

Elle fait partie intégrante de la vie thaïlandaise et les marchés offrent une grande variété de mets à déguster sur place. Alors en fin de journée, on a comme une petite faim. Cela tombe bien. Les fritures chantent dans les marmites et les barbecues exhalent des odeurs alléchantes. Il y a aussi des trucs complètement bizarroïdes. Et quant il n’y a pas de place pour s’assoir, on mange sur le pouce en déambulant dans les allées. Vous verrez, c’est très sympa. Nous nous régalons de cette cuisine délicieuse, parfois déconcertante quand nous commandons des trucs sans savoir ce que c’est. Les surprises sont parfois épiques, surtout lorsque l’on confond le poivron et le piment de la même couleur. Oups ! Et si manger dans la rue ne vous tente pas, il y a d’excellents restaus typiques partout dans la ville. Tous rivalisent de saveurs exotiques.

C’est à Chiang Mai que nous trouvons la plus grande diversité de marchés locaux. Franchement, nous adorons musarder au milieu des stands colorés en profitant de l’animation ambiante que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. A ne pas rater si vous passez par là.

Charger plus dans Thaïlande

Laisser un commentaire

Voir également

Chasser les aurores boréales en Laponie.

Quand on vient en Laponie finlandaise, le rêve suprême, c’est bien sûr l’observation des a…