Le Cyclorama de Jérusalem : quésaco ?

Cyclorama de Jérusalem extérieur

De passage à Sainte-Anne-de-Beaupré (Québec) pour visiter la superbe basilique, nous remarquons une rotonde blanche de forme très particulière près du parking. Cela nous intrigue : que peut-il y avoir à l’intérieur ? Nous en faisons le tour pour découvrir le Cyclorama de Jérusalem. Cela ne nous parle pas et nous ne sommes donc pas plus avancés. Alors, soyons curieux et entrons pour le découvrir ensemble.

Une œuvre extraordinaire.

Mais encore.

Quelques dates marquantes : Peinte dans les années 1880 à Munich, elle est exposée à Montréal en 1888, puis arrive à Sainte-Anne-de-Beaupré, lieu de pèlerinage, en 1895. Et depuis, elle est toujours là. Imaginez un peu. Ses dimensions sont colossales : la toile  mesure 14 mètres de haut et 110 mètres de circonférence. Ce n’est rien moins que l’un des plus grands panoramas du monde, une toile gigantesque, une œuvre totalement inédite. Selon la brochure, nous sommes face à une illusion extraordinaire embrassant 1540 mètres carrés. C’est tout simplement fantastique et complètement inattendu.

Jérusalem.

Cyclorama de Jérusalem - la ville

Cette peinture circulaire représente la ville de Jérusalem le jour de la crucifixion de Jésus avec un réalisme saisissant. Ses atouts sont non seulement historiques et artistiques, mais également religieux. Chacun vient y chercher ce qui l’attire et c’est plutôt le côté peinture qui nous intéresse.

Comment visite-t-on ?

Nous accédons à une plateforme de 15 mètres de diamètre à 5 mètres du sol et sommes plongés dans l’obscurité : seule la toile est éclairée. Nous pouvons circuler librement autour de cette galerie pour regarder les différentes scènes peintes. Et pour apprécier la grande précision d’exécution jusque dans ses moindres détails, nous louons sur place une paire de jumelle. Forcément, la toile est un peu en retrait de la plate-forme et celles-ci sont d’une aide précieuse. Quelques tabourets permettent de s’assoir et de prendre le temps de la découverte en toute quiétude. Pour autant, les photos sont interdites.

Les peintures.

Cyclorama de Jerusalem - campagne

Cyclorama de Jérusalem Jésus

L’ancienne Jérusalem se dévoile sous nos yeux avec notamment les murs de la ville, le palais du roi Hérode, ainsi que d’autres édifices avec la campagne environnante et la route de Bethléem. Nous voilà au cœur de la ville pour la mise en croix du Christ. On voit Jésus crucifié entre deux voleurs. Agenouillée au pied de la croix de Jésus se tient la Vierge Marie pleurant la mort de son fils. L’illusion est tellement criante de vie et de relief que nous avons la nette impression d’être dans cette ville millénaire et de revivre l’évènement le jour J.

Une précision stupéfiante.

Le souci du détail est permanent et les couleurs choisies. Il y a grand nombre de personnages (des femmes, des enfants, des bergers) et des animaux, notamment des dromadaires et des chevaux. Nous sommes immergés dans le quotidien des personnages de l’époque avec des scènes de vie, au milieu de la foule, avec les soldats romains ou les nomades. Nous sommes à la fois dans la ville et dans la campagne. C’est époustouflant. A force de les scruter, ils en deviennent presque vivants et nous sommes littéralement projetés dans cette époque lointaine. C’est une prouesse artistique grandiose.

Nous n’avons jamais rien vu de tel et sommes subjugués par cette œuvre hors du commun. C’est un exceptionnel voyage visuel dans les temps bibliques, au cœur de la terre sainte, qui nous fascine littéralement.

Aujourd’hui.

Malheureusement, les anciens propriétaires veulent partir à la retraite et le site a fermé ses portes en octobre 2018. Actuellement, il ne peut plus être visité. Quel dommage ! Le panorama intitulé « Jérusalem le jour de la Crucifixion », ainsi que le Cyclorama de Jérusalem sont classés patrimoine culturel du Québec en 2019. Espérons que dans un proche avenir, il pourra, après une remise en état, être à nouveau accessible aux visiteurs. En attendant son éventuelle réouverture, nous voulions en quelque sorte, vous mettre l’eau à la bouche.

Crédit photos : (2, 3, 4)  Suzanne Lafontaine

  • statue vierge blanche

    La vierge blanche du fjord de Saguenay.

    Notre périple au Québec ne serait pas complet sans une randonnée pédestre dans les décors …
  • bannières

    Road Trip à travers le Québec.

    Québec, nous voilà ! Pour ce faire, nous louons un camping-car sur place pour une quinzain…
Charger plus dans Canada

Laisser un commentaire

Voir également

Le béret basque sous les projecteurs.

  L’image emblématique du béret basque, c’est bien sûr l’image du Français avec la ba…