Retour d’expérience: ma carte N26 en voyage.

carte bancaire voyage

On ne va pas se mentir, j’en ai eu marre de me faire vampiriser par ma banque à chaque fois que je mettais les pieds en dehors de la zone euro, là où les billets n’offrent pas l’évolution architecturale du Vieux Continent à travers les siècles. Sont pas si ouf soit dit en passant. Taux de change, commissions fixes ou pourcentage de la somme retirée, frais divers toujours opaques et qu’on n’a jamais su nous justifier, j’en ai eu ma claque. Et dans ce domaine, je n’ai pas toujours été très affuté. Il y a eu cette fois où j’ai un peu déconné en me rendant en Thaïlande. À la fin de mon séjour, je m’étais fait pigeonner de plusieurs dizaines d’euros en frais bancaires, et je me suis juré dès lors qu’on ne m’y reprendrait plus. J’ai donc souscrit à la néo-banque N26, tu vas comprendre pourquoi la plupart des voyageurs l’ont eux aussi.

Deux mots déjà sur les néo-banques, l’étape supérieure des banques en ligne, qui mettent à genoux les banques traditionnelles… et je ne parle que de ce qui nous intéresse, en finir avec les frais bancaires à l’étranger, c’est surtout ça l’idée.

Qu’est-ce que la néo-banque N26?

Pour simplifier, disons qu’elle fait de votre smartphone votre banquier. Elle est pensée pour une gestion intégrale de compte via une application mobile, et loin de votre écran d’ordinateur, tout tient désormais dans votre poche. Ouvrir un compte ne prend que quelques minutes, sans formalité, sans vérification de vos rentrées d’argent. Vous avez ensuite accès à votre compte que vous pouvez gérer vous-même.

NB: dans la mesure où N26 est une banque allemande, n’oubliez pas le moment venu de déclarer votre nouveau compte aux impôts.

Quels sont les avantages?

Ils sont variables selon les formules choisies (compte premium ou pas). Citons quelques avantages tout de même:

  • Instantanéité des opérations bancaires: permet de vérifier le paiement et le destinataire en temps réel, transfert d’argent immédiat (ou à latence variable, on va être honnête, ça peut prendre quand même quelques heures).
  • Contrôle optimal de son compte: modification du code, création de plusieurs comptes bancaires virtuels, bloquer la CB…
  • Frais de tenue de compte gratuits.
  • Gratuité de la carte bancaire Mastercard.
  • Usage minimal inexistant ou restreint.
  • Meilleure maîtrise de son argent.

À l’étranger, pas de frais bancaires (ou si peu)!

Il n’y a pas de frais bancaires pour les paiements dans une devise autre que la vôtre. N26 se contente d’appliquer le taux de change en vigueur au moment de la transaction à l’étranger. Sachant cela, vous n’aurez plus jamais peur de sortir votre CB pour payer en quoique ce soit, même s’il n’y a que des euros sur votre compte, c’est donc un indispensable lorsqu’on voyage en dehors de la zone euro.

Concernant les retraits, c’est 1,7% de la somme retirée avec la carte de base (gratuite), ou sans commission du tout (carte black, c’est-à-dire avec abonnement).

Retour d’expérience.

J’ai testé et adopté la N26, c’est pour ça que j’ai laissé le lien. D’abord pour la rapidité à l’inscription, et la réception supersonique de ma carte, mais aussi parce que j’aime voyager sans payer de frais bancaires à tout bout de champ. C’est le principe d’une banque en ligne, tant mieux me direz-vous, mais aussi pour l’ergonomie de l’application d’une efficacité diabolique, sa facilité à tout gérer, tout contrôler par une prise en main elle aussi ultra-rapide. Et après plus d’un an d’utilisation, je vais vous parler de 3 pays que je viens de traverser dans un trip grandiose sur le Transsibérien, en allant de Moscou à Pékin. Comment je m’en suis sorti avec ma carte, c’est encore très frais.

  • Russie.

De Moscou à Irkoutsk il n’y a jamais eu de problème à sortir ma MasterCard pour payer en roubles. Aucun refus, aucune mauvaise surprise.

  • Mongolie.

Utilisation nettement plus mitigée. La Mongolie est un pays où la carte Visa est plus répandue que la MasterCard. Du coup, si plusieurs magasins ou restaurants avaient des terminaux pour la carte bleue, il est arrivé très fréquemment que la N26 ne passe pas, ça vaut pour toutes les MasterCard. Pire, une fois j’ai payé sans problème avec ma carte à un endroit à Oulan-Bator, je retourne 2 jours plus tard et là, carte refusée. Problème de matériel? Problème de personnel? On a flippé. On s’est vu devoir se faire un gros stockage de cash en prévision d’une carte défaillante, alors qu’on en voulait un minimum, ne pas trop faire de change pour ne pas risquer de rester avec des tugriks sur les bras, même si ça pouvait donner lieu à un très bon challenge. Au final on s’en est très bien tiré.

  • Chine.

Gros souci avec la Chine, mais pour tous les détenteurs de cartes bancaires étrangères. J’y étais en août 2019, à Pékin, et dans cette capitale il était impossible d’échanger des euros contres des yuans, pas même à la Bank of China. Oui, mais l’argent liquide on s’en fout, ce qui nous intéresse c’est bien la carte me direz-vous. Détrompez-vous, il faut du cash en Chine puisqu’ils payent tous au moyens d’applications que tu n’as pas, et des terminaux pour CB Visa ou MasterCard, hormis les malls, grands magasins et quelques restaurants c’est peanuts! Du coup ma N26 ne m’a pas beaucoup servi à payer, je l’ai davantage utilisée pour retirer. Et là, j’ai pris la com, ce que je voulais éviter.

  • Bilan.

Je rebondis directement sur cette histoire de commission: 1,7% c’est nettement moins que ma banque “traditionnelle”. En 5 semaines de voyage et 3 pays traversés, j’ai eu 8 fois moins de frais bancaires avec ma carte N26 que j’en ai eu pour 13 jours en Thaïlande avant que je n’ouvre un compte.

Mon aventurière s’est fait pirater sa carte. BIM, 400 balles volés! Belle réactivité du LiveChat pour bloquer sa N26 pendant que je la mettais en PLS, et que je checkais que sur mon compte perso tout était ok. “Allez chérie je t’offre un verre, t’as besoin d’un petit remontant, et t’inquiète pas, ma N26 à moi est nickelle!”

C’est une carte de débit et non de crédit, il faut donc faire attention, et on ne peut pas l’utiliser en dépôt de garantie.

À ma grande surprise je me suis rendu compte que MasterCard était moins bien loti que Visa. Est-ce un problème insurmontable? Non. On a chopé le coup en Mongolie en zieutant systématiquement le logo MasterCard sur les portes d’entrée de chaque commerce où on entrait, et on n’hésitait pas à demander en montrant notre carte avant tout achat si ce moyen de paiement était possible. Quand il ne l’était pas, on s’organisait autrement.

L’offre premium très alléchante pour les voyageurs assidus. Encore moins de frais, plus de possibilités, et un accord avec Allianz Assurance. L’air de rien, le bénéfice d’une assurance avec cette carte peut faire réaliser de belles économies puisque être couvert en voyage est indispensable. Ça fait réfléchir, en attendant, je suis largement satisfait de ma carte N26 gratuite.

neo banque n26

Ça vous a plu? Soutenez-nous sur Utip! Rendez-vous sur la page de Viens, on s’arrache! Merci 🙂

Charger plus dans Voyager Malin

Laisser un commentaire

Voir également

La fine négociatrice du Pearl Market (Hongqiao).

La première fois qu’on a mis les pieds au Pearl Market, c’est après avoir fait la visite d…