10.000 Tugriks Challenge.

10000 tugrik

La monnaie mongole est le tugrik (entre autres appellations) et pour faire 1€, il en faut près de 3.000 (2.960 en août 2019). Lorsque vous faites du change, vous détenez très rapidement des liasses de billets incroyables. C’est le fun au début, on a l’illusion d’une certaine richesse (avant de payer mon trek et ma guesthouse, j’étais multimillionnaire), même s’il faut bien admettre que ça peut vite devenir assez troublant. Il existe à Oulan-Bator un mythe selon lequel les touristes se feraient dépouiller par des hordes de voleurs à la sauvette et autres pickpockets. On ne doute pas que ça a pu exister, un malheureux se retrouvant à poil on peut entendre ce genre d’histoire à peu près partout, mais de là à mettre le traczir au premier quidam venu. On a du cash, on fait gaffe, puisqu’il est nécessaire. Le tout CB ne fonctionne pas, d’autant qu’en Mongolie on est plus Visa que MasterCard, et qu’à des tas d’endroits les transactions se font en espèces sonnantes et trébuchantes uniquement. Du coup des tugriks, on en bouffe bien malgré nous. Deux choses sont alors à savoir concernant cette devise.

  • Avant d’arriver en Mongolie, personne n’en a (tu peux demander à ta banque).
  • Une fois parti de Mongolie, plus personne n’en veut (tu peux demander à n’importe qui).

C’est normal quand on y pense, la monnaie est faible et demeure fortement en proie à l’inflation.

Partant de ce constat, on s’est inventé un jeu juste entre mon aventurière et moi, à la toute fin de notre séjour: le challenge des 10.000 tugriks, qu’on a tout de suite internationalisé en 10.000 Tugriks Challenge, on perd pas de temps.

Principe.

Se débarrasser de ses 10.000 derniers tugriks (c’est-à-dire entre 3€, et 3€50) en y ajoutant un léger esprit de compétition, d’audace, de chance et d’inventivité.

Règles.

On s’est fait ça entre nous. Ne perdez pas de vue que vous pouvez adapter vos propres règles, on ne criera pas au plagiat, c’est acté que nous sommes les premiers!

  1. Il est interdit de dépasser 10.000 tugriks.
  2. Il est interdit d’acheter autre chose qu’un objet. Boisson et nourriture sont donc exclues.
  3. Il est interdit de se rendre au 5ème étage du Department Store, et plus généralement dans les boutiques spécifiques de souvenirs. On trouve notamment des calligraphies plutôt cool à 9.999 tugriks, et ça, c’est tricher.
  4. Le challenge court le dernier jour de votre séjour en Mongolie.
  5. Le gagnant est celui qui dégotte le meilleur objet, peut importe sa valeur, pourvu qu’il soit inférieur ou égal à 10.000 tugriks. En cas de doute (les objets sont aussi cool ou pourris les uns que les autres), celui qui s’approche le plus des 10.000 remporte le challenge.
  6. Vous êtes libre de fixer la récompense que vous voulez pour le vainqueur.

Bonus: concernant le reliquat, on vous conseille de le dépenser en saloperies. On s’est rendu dans un Circle K sur Chinggis Avenue pour acheter des trucs bizarres et des bonbons, ça permet vraiment d’écouler la totalité des ses derniers billets.

Notre challenge.

On avait pleinement conscience depuis déjà quelques jours qu’il faudrait repartir sans rien. Notre dernier change, on a essayé de le calculer au poil de cul. Il nous fallait suffisamment de cash pour nos dernier achats au Black Market, avec une marge de manœuvre pour palier à tout imprévu, mais surtout pas trop. Finalement, un compte hasardeux avec un billet de 10.000 a emporté la solution. C’était merdique avec nos liasses de 20, mais ça donnait près de 22.000. Nul besoin dès lors de fomenter un plan foireux lorsque j’ai dégainé. “Tu le vois ce Gengis orange? Qu’il fasse ressortir le meilleur de nous deux. Je te défie.”

Oui parce qu’il faut savoir y mettre un peu la forme.

Les règles, vous les connaissez, on s’était fixé aussi comme objectif de ne jamais se séparer. On voulait se mettre la pression, s’intimider, quand on a décidé de prendre sur Peace Avenue, puisque c’est là que tout pouvait se jouer. Cap à l’ouest après les Beatles et une boutique de bouquins en juge de paix. Distance parcourue, 40 ou 50 mètres. Peut-être 100. La première tentative fut la bonne alors que nous descendions un escalier de fer, un couloir étroit et obscur, au fond de ce couloir une porte entrouverte, d’où nous parviennent les accords d’une musique qui en ce lieu nous paraît irréel. Pas du tout. C’est parti en 20.000 lieues sous les mers avec la voix de Daniel Gélin. En bas des quelques marches une salle pas immense avec une large sélection d’ouvrages en anglais disposés de manières assez foutraque. Pas de véritable cohésion sur les étagères presque asphyxiée sous le poids de leurs propres livres, des magazines qui n’auraient pas fait injure aux salles d’attente de nos généralistes. Et là, dissimulés par quelques curieuses feuilletées de pages qu’on ne lit qu’à moitié, Tous ces moments de lumière que je dérobais sous les yeux de mon aventurière. Imbattable, avec seulement 9.500 tugriks, je savais que j’avais d’ores et déjà gagné. Je l’ai pris.

Le trésor, le voici. Un recueil de poèmes avec calligraphies, en français. Le titre je l’ai dit, Tous ces moments de lumière de G. Mend-OOyo, publié par l’Académie mongole de la Culture et de la poésie. C’est un miracle d’être tombé dessus.

Je ne résiste pas à vous en proposer un extrait, le poème Inscription sur la paroi:

« On peut anéantir l’ennemi avec le sabre d’acier

On peut attirer l’esprit avec la plume d’oie,

Pour reposer l’histoire, je suspends mon sabre sur la paroi

À la place de cela, je reprends mon pinceau de bois. »

Un mot sur l’auteur: “G. Mend-Ooyo (Г.Мэнд-Ооёо), poète de la steppe mongole, a publié une quarantaine de recueils de poésie, d’essais et de fiction. À ce jour, ses écrits ont été traduits en près de quarante langues, dont le français. En tant que président de l’Académie de culture et de poésie de Mongolie, il est très impliqué dans la protection du patrimoine artistique de son pays. En 2015, il s’est vu décerner l’Ordre de Chinggis Khan, la récompense culturelle suprême de Mongolie.”*

L’adresse de la boutique Books in English:

Autre ouvrage qu’on vous recommande chaleureusement, Contes des sages de Mongolie.

*Jentayu

Ça vous a plu? Soutenez-nous sur Utip! Rendez-vous sur la page de Viens, on s’arrache! Merci 🙂

 

Et maintenant, à vous. Je vous lance le défi!

 

Charger plus dans Mongolie

Laisser un commentaire

Voir également

Shopping à Oulan-Bator: quels souvenirs rapporter?

Nous sommes comme le voyageur qui aime garnir son sac de souvenirs chinés à chaque étape i…