Dans le bain aux thermes Gellért.

Thermes Gellért Budapest

On ne saurait venir à Budapest sans profiter des bienfaits des eaux dans les thermes qui font la renommée de la ville. Hors de question de faire l’impasse sur les bains qui sont ici une institution et un art de vivre ancestral en Hongrie. Nous allons en juger par nous-mêmes avec Nicolas, le fils de nos amis chambériens qui nous sert de guide et nous invite aux thermes Gellért. Nous sommes gâtés, il paraît que ce sont les plus somptueux de la ville et nous nous réjouissons d’avance.

Dès l’entrée, nous sommes éblouis par le sol en mosaïque, le plafond en coupole, la grande verrière art nouveau et ses vitraux multicolores, les marbres polychromes et les sculptures ; ça en jette ! Nous voilà en condition, si la suite est à la hauteur de ce que nous voyons dès l’entrée, nous allons en prendre plein la vue. A l’intérieur, c’est un peu compliqué pour s’y retrouver ; les thermes sont assez grands et la signalisation quasi inexistante. Heureusement, Nicolas connaît bien les lieux et nous pilote dans le dédale des différentes salles et box de massage pour arriver vers les bassins.

Thermes Gellért Budapest

Après la traditionnelle douche, hop, on se jette à l’eau en commençant par un bain à 36° et on en profite pour regarder autour de nous. Waouh, tout ce qui nous entoure est simplement magnifique et chaque bassin a son propre décor : mosaïques bleues ou vertes, médaillons sculptés, chérubins ou sirènes trônant sur une fontaine de style différent sont des invitations à la détente et à la relaxation ; on ne s’en prive donc pas. Quelle sensation exquise de se relaxer après des heures de marche à découvrir Buda ! On se met la tête sous une cascade ou on se laisse masser par l’eau qui sort des buses au niveau du dos, bien installés sur des bancs de pierre dans un bain à bonne température ; waouh, qu’est-ce que c’est bon, on se prélasse en savourant pleinement cette pause, les doigts de pied en éventail ; nous sommes comme des poissons dans l’eau.

Thermes Gellért Budapest

Pour faire un peu d’exercice et nager, nous passons ensuite dans la grande piscine, entourée de piliers torsadés et de balcons ouvragés ; il suffit de lever la tête pour admirer la verrière, véritable puits de lumière juste au-dessus de nous. Là, l’eau est moins chaude, mais il faut tout de même relativiser car elle est quand même à 27°. Pourtant, le contraste est marquant et l’on se prend presque un petit coup de frais. Ici, on ne badine pas avec le règlement et aucune mèche ne doit dépasser du bonnet ; celui de Sylvie ne descend pas assez sur les oreilles et le surveillant ne manque pas de lui signaler par un coup de sifflet retentissant. Tenez-vous le pour dit !

Histoire de se faire encore plus de bien, il faut prendre une douche pour ensuite se plonger gaillardement dans une sorte de puits d’eau froide à 19° ;  de quoi faire le grand écart en température. Non, il n’y a pas d’erreur, c’est bien écrit 19°. Dit comme ça, on n’y croit pas et on prend son courage à deux mains pour y aller. Vous êtes sûrs qu’il faut vraiment le faire ? Bon, alors ce sera juste une trempette pour vous faire plaisir et pas plus. Brrr !Y’a pas à dire, c’est frisquet quand même et saisissant. Mais tout de suite après ce choc thermique, l’on se sent merveilleusement bien, une douce chaleur inonde tout le corps et c’est franchement topissime avec une sensation incroyable. Si, si !

Nous grimpons encore en température et testons une autre piscine thermale encore plus chaude, puis rebelote dans l’eau froide ; nous y prenons goût finalement. En dernier, ce sera le sauna à 45° pour dégouliner de transpiration ; Bernard et JP sont aux anges, ils adorent ça. Ici, il y a de quoi faire, l’établissement propose 8 piscines thermales intérieures allant de 35 à 40° ; de quoi ressortir tout neuf avec ces eaux miraculeuses recommandées pour tout un panel de maladies des articulations, des troubles circulatoires, des arthrites, et bien d’autres encore. En tout cas, cela ne peut faire que du bien.

Nous restons plus de deux heures à barboter dans les différents bassins, tous somptueux, sans voir le temps défiler. Notre passage ne coïncide pas avec les beaux jours et nous ne profitons pas des extérieurs ; il parait qu’on joue même aux échecs les fesses dans l’eau. Sincèrement, il ne faut absolument pas rater les bains, que ce soit ceux de Gellért ou d’un autre établissement, il y a le choix et c’est tout simplement géant !

Crédit photos : (1 à 4) site officiel Thermes Gellért.

  • Colline de Budapest

    Budapest, la perle du Danube côté Buda.

    Comme il faut bien commencer quelque part dans cette ville partagée en deux par le Danube,…
Charger plus dans Budapest

Laisser un commentaire

Voir également

Escapade aux Gorges du Fier, une curiosité naturelle remarquable.

Prenons la direction de Lovagny en Haute-Savoie pour aller à 10 km à l’ouest d’Annecy déco…