Festival photos 2022 à La Gacilly.

La Gacilly photos 2022

Cette année, nous sommes loin de Plein Nord 2021 puisque pour cette 19ème édition, nous entrons dans « Vision d’Orient ». Autre thème, autres photographes avec des œuvres figurant aux quatre coins du village transformé, pour l’occasion, en véritables galeries à ciel ouvert. Depuis 2004, la formule a fait ses preuves et le parcours déambulatoire proposé est toujours une expérience immersive unique attirant chaque année un nombre grandissant de visiteurs. Ce festival photos 2022 à la Gacilly est visible du 1er juin au 30 septembre.

Une organisation gagnante.

Ici, l’espace public rendu piétonnier et l’exposition appartiennent à tous. L’accès est entièrement LIBRE et GRATUIT. Néophytes ou connaisseurs, peu importe, chacun s’approprie, à son rythme, les multiples œuvres photographiques exposées dans une trentaine de galeries dispersées dans le village. Chaque rue, venelle, chemin, murs ou place réservent son lot de surprises. C’est aéré, ombragé et le parcours bien fléché. Néanmoins, à défaut de suivre le plan, chacun fait comme il le sent et suit ses envies en toute liberté.

Nous vous présentons nos deux coups de cœur pour cette fabuleuse édition.

2022 – Vision d’Orient.

Voici ce que nous dit le programme « Visions d’Orient met en lumière les artistes venus d’Iran, d’Afghanistan et du Pakistan. Trois pays d’Asie du Sud Ouest qui tous appartiennent à l’espace culturel persan ; trois pays majoritairement musulmans, avec des populations indo-européennes, qui restent soumis aux lois de la religion et de l’obscurantisme; trois pays que l’on connait si mal mais qui ont conquis le cœur de tous les voyageurs s’y aventurant, de Marco Polo à Kessel, de Chardin à Bouvier ; trois pays enfin dont les photographes sont les défenseurs d’une pensée positive, les ambassadeurs de la conscience écologique, les lumières d’un espoir nouveau. ». Le ton est donné.

Après le poids des mots, le choc des photos.

Sous le voile- Fatima Hossaini – Afghanistan

Ces photos nous ont particulièrement touchés. Au centre de l’actualité, elles restituent une sombre réalité et touchent droit au cœur.

La Gacilly festival photos 2022

La Gacilly festival photos 2022

La gacilly festival photos 2022

Souvenez-vous ! La prise de Kaboul par les Talibans, mi-août 2021 est encore dans tous les esprits. L’écrivain Yasmina Khadra écrivait à ce propos « … , les hommes sont devenus fous, tournant le dos au jour pour faire face à la nuit ». Le groupe extrémiste règne à nouveau sur l’Afghanistan et rétablit la loi islamique sur toute la société. C’est tout un pays qui retombe aux mains de l’obscurantisme religieux. Les femmes paient le prix fort et voient leurs libertés fondamentales bafouées ; la burqa leur est, à nouveau, imposée. Ces photos fortes rendent hommage aux femmes Afghanes affrontant au quotidien, avec courage et dignité, les obstacles liés au poids d’un lourd héritage culturel.

Autre thème fort, autres photos.

Le monde de demain.

«La République démocratique du Congo est un scandale géologique.» le photographe français Stéphan Gladieu ne mâche pas ses mots et ses photos sont criantes de vérité. Là encore, elles font mouche. Au-delà de la République démocratique du Congo, posons-nous la question suivante : Quelle monde laissons-nous à nos enfants et petits-enfants ? Surconsommation, détritus non recyclés,…. les déchets débordent et asphyxient notre belle planète. Il est grand temps de se mobiliser.

Homo-détritus – Stéphan Gladieu.

La Gacilly festival photos 2022

La Gacilly festival photos 2022

La Gacilly fesival photos 2022

Le contexte : La République démocratique du Congo (RDC), deuxième plus grand pays du continent africain figure sur la liste des pays les plus pauvres au monde, malgré la richesse de ses sous-sols. Dans Kinshasa sa capitale, les bidonvilles croulent sous des immondices multiples et variés : mégots, caoutchouc, plastiques, bouchons, capsules, canettes,… Utilisant les déchets comme matière première, un collectif composé de musiciens, peintres et chanteurs confectionnent des tenues et des masques inspirés des traditions africaines pour dénoncer le chaos écologique dans lequel la RDC est maintenue. Ces « Homo Détritus » sont malheureusement évocateurs du mal moderne qui nous frappe : celui de la surconsommation et de ses conséquences.

On le dit toujours, c’est frustrant et réducteur de ne vous présenter que quelques photographies. Il y a tellement de thèmes intéressants et de photographes talentueux. Alors, allez-y ! A cheval, en voiture ou à moto (comme nous), les parkings sont assurés.

Charger plus dans France

Laisser un commentaire

Voir également

Snow Village et son royaume de glace.

Bienvenue dans l’univers magique de Snow village, à 200 km au nord du cercle polaire arcti…