Virée gourmande à la copenhaguoise.

danish Smørrebrød

Puisque bien manger est aussi une façon de faire de son voyage une réussite, laissez-moi vous présenter une petite anthologie de lieux choisis, qui ont donné l’occasion à mes papilles et mon palais de prendre du bon temps pendant mon séjour dans la capitale danoise: Copenhague.

Une précision: les menus des restaurants ne sont pas toujours traduits, et ça, c’est chaud. Qu’importe, le niveau d’anglais des danois est en général tout simplement remarquable.

Les spécialités danoises.

J’avais dans l’idée de goûter à pas mal de plats à base de poisson, Copenhague étant entourée d’eau c’était l’occasion. Bonne pioche. Mais il y a dans la cuisine danoise de nombreux plats mettant en valeur la viande, tous très bons eux aussi. Si vous avez adopté une pratique alimentaire végétalienne, il y aura toujours une ou plusieurs assiettes spécialement prévues pour vous, donc aucune inquiétude à avoir.

  • Under Uret.

Sous l’horloge, on y mange de succulents smørrebrød, fameux déjeuner traditionnel danois. Ça paraît tout simple, mais c’est tellement bon: des tranches de pain de seigle beurrées sur lesquelles on y place à peu près ce que l’on veut, du moins, ce qu’on nous propose. Poisson, charcuterie, on en a essayé plusieurs… c’était un sans faute, avec, bien entendu, le smørrebrød du jour qui était au saumon et que j’ai failli commandé une seconde fois.

Øster Farimagsgade 4.

Site: Restaurant Under Uret.

  • Københavner Cafeen.

Dans ce restaurant, j’ai pu goûter à quelque chose d’incroyable: un plateau de Sildeanretning med 3 slags sild. Qu’est-ce donc? Un plateau disais-je, avec 3 sortes de harengs, c’est-à-dire marinés, épicés ou au curry. Le hareng mariné est un peu sucré ça peut surprendre, et lorsqu’on n’est pas un dingue de sucré-salé c’est déroutant, mais très appréciable. Lorsqu’on aime le poisson, c’est un régal, et c’est évidemment un plat qu’il faut tester.

Badstuestræde 10.

Site: Københavner Cafeen.

  • Toldbod Bodega.

Un décor un peu suranné qui fait le charme d’un lieu dont nous avons poussé les portes en piffant comme jaja, c’est un peu notre marque de fabrique, et nous n’aurions pas voulu faire autrement pour notre première rencontre avec l’art culinaire danois. De la cuisine traditionnelle présentée sans fioriture, pour des portions sinon généreuses, qui au moins l’avantage de vous sustenter. Si ça n’est peut-être pas bon marché, les prix restent dans la moyenne de ce que l’on trouve à Copenhague. Service impeccable sans trop d’attente, c’était donc une expérience réussie, sur toute la ligne.

Esplanaden 4.

Site: Toldbod Bodega.

Parmi les spécialités à goûter où que vous alliiez: le sol over Gudhjem, le smørrebrød, le Stegt flæsk med persillesovs et plein d’autres…

specialité danoise

Un burger? Et pourquoi pas!

Pas très danois le burger? Au menu d’à peu près tous les endroits où l’on sert à manger, on s’est dit pourquoi pas, d’autant qu’un bon burger, moi j’adore ça et on en trouve de très bons ici à Copenhague. Sans grande surprise, ceux qu’on a testés se trouvaient sur la route de notre appartement à Fredericksberg. Après une grosse journée de découvertes, on a parfois juste envie de se poser avec un peu de comfort food, quelque chose qu’on aime et qu’on connaît.

  • Cocks & Cows (SP34).

On en trouve probablement un dans chaque quartier de Copenhague. Le SP34 offre un large choix de burgers, de sauces et de tout ce qui les accompagne. Service agréable, comme la musique qu’on y passe et un repas dont on a rien laissé. On était venu pour du burger, on n’a pas été déçu même si ce ne sont pas les meilleurs du monde. S’il ne fallait garder qu’un mot, on choisirait: efficace.

Sankt Peders Stræde 38.

Site: Cocks & Cows.

  • London Pub.

Premier soir, il est tard et peu d’endroits encore ouverts, on découvre Copenhague sur les bords de la Tamise… à moins que ça ne soit l’inverse. Un pub anglais donc, fait de whisky et de bière où la britpop a laissé place à des bougies sur les tables qui manquent de vécu, pourtant le décor est là, mais l’ambiance trop paisible. Pas rédhibitoire du tout, à croire qu’on en avait vraiment besoin. Après notre commande on s’est rendu compte qu’on pouvait très bien manger danois ici… on attendra pour ça d’avoir poser les pieds à Copenhague, une pinte bien fraîche nous attend… de la Carlsberg… attends, mais, ça vient d’où?

Et les burgers, ils étaient ronds, ils étaient bons.

Godthåbsvej 4.

Site: London Pub.

Sur le pouce.

Sandwich, fast-food, toi-même tu sais. On n’a pas tous les jours le temps de s’attabler peinard à la terrasse d’un restaurant. Parfois, on cherche simplement de la rapidité, mais avec goût… et en la matière chacun se fera son propre avis.

  • John’s Hotdog Deli.

Devant Tivoli, en face de la Gare Centrale, ce kiosque à hot-dog est un authentique Pølsevogn danois, autrement dit, un chariot à saucisses. Il y en a beaucoup d’autres dans la ville, et même si on est bien loin d’un Würstelstand viennois, on ne boudera pas son plaisir en dégustant un bon hot-dog bien fat, ou gourmand, c’est selon. Alors, un p’tit creux à caler?

Bernstorffsgade 5.

  • Café Nemoland.

Pas vraiment un endroit pour manger, on peut grignoter à la rigueur, c’est davantage une petite bifurcation pour prendre l’apéro à Christiania qui nous as décidé, d’ailleurs la Christiania Pilsner est très sympa. On peut se poser sur les tables où des jeux sont à disposition, ou bien sur les bords de l’étendue d’eau juste derrière (dont je ne connais pas le nom). Très bonne ambiance, parfait pour chill.

Christiania.

Site: Nemoland.

copenhague hot dog

Quelques douceurs.

efs 2 boulangeries

  • Skt. Peders Bageri.

Pour goûter un wienerbrød* de qualité, on est rarement déçu en s’arrêtant à cette adresse. Pas besoin de nécessairement faire de recommandations en la matière, votre choix sera souvent dicté par vos yeux. Il suffit alors de pointer du doigt ce que l’on veut puis se laisser porter. C’est très sucré, aucun doute, mais qu’est-ce que c’est bon! D’ailleurs, il est fort possible que cette boulangerie soit la meilleure de tout Copenhague.

Sankt Peders Stræde 29.

*littéralement pain viennois, mais plus globalement tout ce qui est viennoiseries et par extension: viennoiserie danoise.

  • Lagkagehuset.

Peu de chose à ajouter comparativement à la précédente, si ce n’est que c’est très grand, et qu’on peut donc aisément se poser à l’intérieur.

Frederiksberggade 21.

Site: Lagkagehuset.

smørrebrød

Le plus suédois.

  • Mando.

On avait gardé celui-ci sous le coude, histoire de ne pas se laisser déborder. Comme on n’est pas resté non plus des siècles à Copenhague, on s’est fait une virée à Malmö, à moins de 40 minutes en train. Après tout, quoi de plus normal que de manger suédois quand on va à Copenhague, mais en Suède. On s’est autant laissé guider par le hasard que la possibilité de prendre place sans attendre 3 plombes à l’extérieur devant le menu. Le Mando n’est pas exceptionnel, il fait le travail sans proposer de la grande gastronomie, mais il faut dire que ça nous allait très bien. En parler, c’est s’en servir de prétexte à vous mener vers Lilla Torg (c’est une place place) et ses rues adjacentes qui regorgent de restaurants, dont le Mando, qui n’a d’ailleurs rien de suédois, c’est un steakhouse… la belle affaire!

Skomakaregatan 4 (Malmö, Suède).

Crédits photo: (1) Sandwich Tribunal; (2) Københavner Cafeen; (3) Troels Dejgaard; (4) jeffreyw.

Charger plus dans Copenhague

Laisser un commentaire

Voir également

Shopping à Oulan-Bator: quels souvenirs rapporter?

Nous sommes comme le voyageur qui aime garnir son sac de souvenirs chinés à chaque étape i…