Les Backwaters : une pause au fil de l’eau.

Backwaters Kerala

Si vous passez dans la région d’Allepey, au Sud de l’Inde, les Backwaters s’avèrent immanquables et notre groupe de motards profite d’une pause bien méritée pour une balade au fil de l’eau, loin de l’agitation permanente rencontrée sur les routes indiennes depuis notre départ de Kochi. Mais de quoi parle-t-on ?

Rien moins que d’un véritable labyrinthe composé d’innombrables canaux, de lagunes et de lacs qui forment un gigantesque réseau sur lequel naviguent les house-boats (maisons flottantes) et autres embarcations, au milieu d’une végétation et de cultures luxuriantes. Ici, tout est paisible et tranquille ; il suffit de se laisser porter et d’apprécier la vie locale qui s’organise le long des berges. Deux bateaux nous attendent et le groupe se répartit les chambres sur chacun d’eux ; nous allons donc profiter d’un après-midi entier et d’une nuit complète à bord. C’est pas chouette ça ?

Les maisons flottantes.

Backwaters

Les embarcations sont toutes différentes les unes des autres et très pittoresques. Nous sommes accueillis par l’équipage avec collier de fleurs et jus de noix de coco frais ; après plus d’une demi-journée de roulage dans la chaleur sur nos machines, nous sommes ravis. L’intérieur de notre bateau est plaisant et franchement, nous ne nous attendions pas à autant de confort avec des chambres spacieuses, agréables et climatisées s’il vous plaît ; c’est le Pérou en Inde.

Un vaste espace à l’avant permet de profiter de la vue tout à loisir ou de se reposer, mais également de prendre les repas en commun ; l’arrière est réservé à la cuisine. Hé oui, nous avons un cuisinier attitré et les plats servis sont fameux. Allez, on vous met l’eau à la bouche. C’est ici que nous goûtons pour la première fois des beignets à la banane ressemblant un peu à des filets de poisson frits qui ne paient pas de mine et pourtant, nos papilles s’en souviennent comme si c’était hier tellement c’était bon. Les petites bananes sont cueillies justes à point et ont un goût incomparable ; elles sont tout simplement succulentes et nous en avons fait une cure. A l’aéroport, pour le vol du retour, nous ne résistons pas lorsque nous tombons sur un stand qui proposait ces beignets. On vous l’a déjà dit : nous sommes gourmands !

Pour le repas du soir, cuisine indienne comme de bien entendu avec des mets épicés à base de sauce ananas, de lait de coco ou de betterave rouge. Nous nous régalons avec plaisir de ces plats simples parfois étranges, mais Ô combien savoureux et surprenants avec poisson ou poulet, riz et légumes variés ; c’est un bonheur gustatif. Quant au petit-déjeuner, c’est tout bonnement royal avec des pancakes savoureux et une sorte de crêpe fourrée à la banane et râpé de noix de coco excellents.

Le long des canaux.

Backwaters Kerala

Backwaters Kerala

Dans un tel décor, la vie semble être ralentie ; nous sommes en marge du temps et bien loin du stress de la circulation et du bruit ; c’est d’un calme presque déboussolant où la faune et la flore nous enchantent par sa diversité. C’est reposant et il n’y a rien de tel qu’une promenade au milieu des rizières pour profiter au plus près de ce cadre enchanteur. Nous naviguons tranquillement au milieu canaux bordés de cocotiers et de cultures en regardant tout ce qui nous entoure.

Backwaters

Backwaters

Les villageois vaquent paisiblement à leurs occupations ; certains se baignent dans l’eau saumâtre, d’autres y font la lessive ou la vaisselle ou bien encore pêchent sans se soucier le moins du monde, sans doute par habitude, des bateaux qui sillonnent quotidiennement les canaux, et nous ne sommes pas les seuls, loin de là.

Surprise !

Caméra

Visage femme

Nous faisons une halte pour profiter du coucher du soleil et en arrivant sur le débarcadère, nous tombons presque nez à nez avec une équipe de tournage. Oui, vous avez bien lu ; tout y est, les acteurs, la caméra et tout ce qu’il faut pour tourner un feuilleton très prisé par les Indiens ; c’est très sympa. La jeune actrice accepte volontiers de faire une photo avec tous ceux qui lui demande, et bien sûr tous les messieurs craquent devant son joli minois. Nous restons un moment à les regarder dans leurs jeux de rôles et personne ne semble se soucier de ce groupe d’étrangers curieux, un peu indisciplinés et perturbateurs.

Coucher de soleil

Ah, au fait et le coucher du soleil ? II est bien là et le ciel flamboie dans une déclinaison de couleurs jaune, orange et rose fantastiques. La preuve en image, comme si vous y étiez, avec ces couleurs sensationnelles, les palmiers et les barques en ombre chinoise.

Aucun bateau ne circule la nuit dans les canaux et nous  allons nous amarrer le long d’une berge pour le repas et la nuit. Mis à part le concert des grenouilles et les moustiques qui s’en donnent à cœur joie, nous avons l’impression d’être seuls au monde pour profiter calmement de la soirée.

Backwaters

Le matin, lorsque les bateaux retournent à leur port d’attache, il y a presque des bouchons. Après cette courte immersion et cette pause très appréciée dans les Backwaters, il est maintenant l’heure pour nous de reprendre nos motos pour la poursuite de notre périple vers les plantations de thé de Munnar très réputées dans le Kerala. Nous quittons avec regret  la quiétude de notre bateau pour nous immerger à nouveau dans la circulation indienne forte en sensations diverses elle aussi, mais d’un tout autre genre.

2 Commentaires

  1. Avatar

    Roland

    9 octobre 2019 at 9 h 32 min

    Superbe coucher de soleil, on se régale !

    Répondre

Laisser un commentaire

Voir également

Le Driving Creek Railway : un chemin de fer pas comme les autres.

Au commencement, c’est l’histoire d’un rêve complètement fou, celui de B…