Les fontaines de Rome jouent les stars.

Fontaine de Rome

Les fontaines sont si nombreuses à Rome qu’elles jalonnent nos pérégrinations partout dans la ville. Ce n’est pas un hasard puisque dans l’Antiquité les Romains considèrent l’eau comme un don des Dieux. Rien d’étonnant non plus à ce que l’on appelle Rome, la ville des fontaines. Il y en a une presque sur chaque place et chacune a sa propre histoire. Grandes ou petites, monumentales ou simples, elles font partie des incontournables de Rome au même titre que les monuments les plus connus. Personne n’y résiste d’autant que certaines sont particulièrement remarquables.

Un tour d’horizon des principales fontaines.

La fontaine de Trévi.

Fontaine de Trévi

On la trouve place de Trévi. Quoi de plus normal ! C’est sans doute la plus célèbre et la plus grande de toutes les fontaines romaines. Vous la verrez forcément, c’est un passage obligé. C’est d’ailleurs une star du cinéma. Souvenez-vous, la Dolce Vita ! D’accord, cela date des années 1960 et aujourd’hui, il vaut mieux ne pas se baigner dans le bassin. La fontaine est à la hauteur de sa réputation : magnifique et resplendissante, d’une blancheur immaculée. Neptune se tient dans la niche centrale sur un char en forme de coquille guidé par deux chevaux marins et deux tritons. Elle en jette vraiment !

La tradition.

Tout visiteur doit absolument lancer deux pièces de monnaie dans la vasque. La première lui assure de revenir à Rome, la seconde lui permet de réaliser un vœu. Mais là, c’est le parcours du combattant pour approcher, il faut jouer des coudes et se faufiler au milieu de nombreux badauds. On s’excuse, on pousse un peu à droite, à gauche et le tour est joué. Pour faire correctement, il faut prendre la pièce dans la main droite, se mettre dos à la fontaine et la jeter par-dessus l’épaule gauche. Nous avons bien respecté la procédure et notre vœu ne s’est toujours pas réalisé. N’y aurait-il pas tromperie quelque part ? En tout cas, on fait une bonne action puisque l’argent récolté est donné à des associations caritatives de la ville.

Sur la Place Navone.

Rome Place Navone

Dans le cœur historique, la place Navone est le rendez-vous des caricaturistes, mimes, musiciens et artistes de rue. Il y a toujours un spectacle et de l’animation pour nous étonner et nous enthousiasmer. C’est une invitation permanente à la détente et à la gourmandise. Hé oui, une bonne petite glace italienne, ça ne vous tente pas, nous si. On déniche une gélatéria dans une petite rue adjacente où les glaces sont succulentes. On est sûr de ne pas se tromper tant la queue devant le stand est impressionnante.

Pleine d’élégance avec les bâtiments couleur pastel qui l’entourent, cette place est très appréciée des visiteurs qui se pressent ici pour découvrir également les trois fontaines, et pas des moindres, qu’elle a pour elle seule.

La fontaine des Quatre Fleuves.

Cette œuvre imposante de Bernini (dit Le Bernin) est surmontée d’un obélisque sur lequel on aperçoit une colombe avec un rameau d’olivier. La fontaine  se dresse au centre de la grande place et ses géants représentent les quatre fleuves (le Danube, le Gange, le Rio de la Plata et le Nil), symboles des quatre continents connus à l’époque. De nombreux touristes sont assis directement sur le rebord de la fontaine et en bloquent l’accès. Elle est complètement prise d’assaut et il est difficile de s’en approcher. Celle-ci aussi a sa place dans le 7ème art, dans le film Anges et Démons. Là, vous devez vous en souvenir, ce n’est quand même pas si vieux ! (2009).

La fontaine du Maure et celle de Neptune.

Rome fontaine du Maure

Rome Fontaine de Neptune

Forcément, vous ne pourrez pas les rater. Ces deux majestueuses fontaines à double bassin encadrent celle des quatre fleuves. Inutile de faire de grands discours, il suffit de les admirer. Même si elles sont un peu éclipsées par leur voisine, ce sont de purs chefs-d’œuvre. Elles sont facilement reconnaissables avec leurs sculptures principales : l’une avec Neptune et l’autre avec un Maure, d’où leur nom respectif. Nous sommes ravis de pouvoir les admirer dans le détail sans être bousculés à tout va.

A nous maintenant les boutiques de luxe du quartier chic de la place d’Espagne. Ne nous emballons pas, ce n’est pas ce que nous venons chercher, vous vous en doutez bien.

La fontaine de la Barcaccia.

Rome Fontaine de la Barcaccia

Sur la place d’Espagne. L’idée de mettre une fontaine en forme de barque ici pose question. Pourtant, il y a une bonne raison et cela fait référence à une inondation de Rome où un Pape arrive sur cette place en barque. CQFD ! De forme évasée, cette embarcation semble cassée en deux et prend l’eau. Les innombrables visiteurs viennent là pour profiter de la fraîcheur de la fontaine et de la vue sur les escaliers qui mènent à l’église de la Trinité des Monts. Est-elle vraiment belle ? Disons simplement que ce n’est pas notre préférée, mais c’est une curiosité.

Allez, on vous en présente une petite dernière.

La fontaine du Triton.

Rome fontaine du Triton

Sur la place de Barberini. Située en plein milieu d’un carrefour où la circulation est assez dense, elle passe facilement inaperçue. D’ailleurs, encore un peu et nous la rations. Approchons-nous pour l’examiner de plus près. Au centre du bassin 4 dauphins portent une vasque en forme de coquillage et leurs queues soulèvent un blason. Sur la vasque, un Triton, mi-homme mi-poisson crache de l’eau en soufflant dans une conque. Si cette fontaine est de dimension  plus modeste que toutes les autres, elle est néanmoins splendide et nous séduit par son élégante simplicité.

Des fontaines tant et plus.

Il y en a tant à Rome que nous sommes évidemment bien loin du compte. Fontaine des livres, de la tortue, des abeilles, des grenouilles et bien d’autres encore manquent à l’appel. Il faut au minimum une bonne demi-journée pour en faire le tour dans toute la ville. Laquelle a notre préférence parmi toutes celles que nous avons vues ? Selon nous, celle de Trévi dégage le plus de romantisme et de poésie et obtient, haut la main, la palme d’or des fontaines. Rien d’étonnant à ce qu’elle fasse carton plein tous les jours.

Crédit photo : (1) Azazelok

Charger plus dans Rome

Laisser un commentaire

Voir également

Sarlat-la-Canéda, une périgourdine de charme et de caractère.

Nichée aux confins des Causses du Quercy, entre la vallée de la Dordogne et celle de la Vé…